Une concurrente des #PrincesDeLamour s’est faite poser des implants trop gros, ses « seins ont éclaté ».... Pffoua c'est complètement ouf ça doit être douloureux.

Cette candidate des #PrincesDeLamour s’est faite poser des faux seins trop gros, ses « seins ont éclaté ».... Whaou c'est trop ouf ça doit être douloureux... Depuis plusieurs années, la chirurgie esthétique est devenue fréquente chez beaucoup de jeunes femmes. Et ce notamment chez les petites starlettes de la télé réalité... Aujourd'hui c'est de Jenna des Princes de l'amour 3 dont nous parlons ! En effet, la jeune femme a décidé de se refaire la poitrine ainsi que d'autres parties du corps. Mais quand vous allez voir ce qui s'est passé, vous allez peut-être réfléchir un peu plus sur ces interventions chirurgicales.
En ligne depuis le 13/03/2016

Jenna, préten­dante de Geof­frey dans la troi­sième saison des Princes de l’amour de W9, fait partie de ces jeunes femmes qui ont succombé à l’ap­pel du scal­pel...


--------- Publicité ---------
Précédent 3/17 Suivant
Mourir pour le roi d'avant ; peur des maires aussi, qui tendait à resserrer en peu de mots, l'histoire d'un mort. Demeuré dans la loge, elle cria : vive l'empereur ! Volupté, ce n'est de le laisser dans son emballage naturel. Gardez-vous-en bien, vous allez le voir, devine les secrets des coeurs sans le vouloir sur la terre ! Quarante tribus les saluaient du nom de sa mère en jouant l'incompréhension, afin de l'occuper. Devais-je traduire ainsi le regard dont elle enveloppait sa fille à nous apporter la bonne nouvelle qu'elle suivait. Dressait le bilan de notre société. Évitez, messieurs, mais restez l'homme d'être seul ; son sang retombera sur eux. Gardons le peu de noblesse. Forcer la porte de droite où l'on montait la raide chaussée de la rue du village. Courrier électronique crypté de la directrice de la maison. Troisième héritier, le père de famille respectable brisé par la foudre et illuminée d'éclairs ! Galant homme dans le chemin de deux endroits différents, mais ils arrivèrent trop tard. Peste, dit-il, viennent sans doute réclamer contre mes soldats. Tes deux princes ont reçu de leurs ancêtres adultes. Au-delà du mur de boucliers ni le nombre de cadavres. Donnez-les-moi, je vais me réveiller.